Jeux & jouets Marque Non classé

L’univers Happyland

Comment ça, je vais présenter une gamme de jouets intégralement en plastique ?! Sérieux ? Eh bien oui !

Non parce que, je vous rassure, on a beau tenter d’avoir le moins de plastique possible, les lutins ont tout de même des Duplo, des Lego ou des Playmobil. Mais ceux-là, il n’y a pas trop d’intérêt à les présenter (encore que, un jour, je vous parlerai peut-être de ma folie pour les Lego Harry Potter…).

Par contre, je n’ai pas souvent eu un véritable coup de cœur pour un jouet en plastique. La plupart du temps, ces jouets sont ceux qui durent le moins longtemps et qui finissent par être donnés (bon, pas les Duplo, Lego et Playmobil, même si un petit tri ne leur ferait pas de mal!). Mais, il y a quelques exceptions et clairement la gamme des jouets Happyland en fait partie ! Et ce ne sont pas les lutins qui me contrediront…

Allons voir ça de plus près !

Des jouets pas si faciles à trouver

Avant d’écrire cet article, j’ai fait quelques recherches pour en savoir plus sur la marque en elle-même. Honnêtement, je n’ai pas pu trouver grand-chose. En tout cas, pas tellement plus par rapport à ce que je savais déjà.

Happyland est une gamme de jouets, développée en Angleterre et vendue par la marque Early Learning Center. En France, on la trouve exclusivement dans les magasins Oxybul, anciennement Fnac éveil et jeux. Étonnamment, les deux marques ont une histoire similaire : un papa anglais/une maman française, peu satisfaits de l’offre en jouets pour leurs enfants, décident de proposer de nouvelles gammes à la vente. Leurs catalogues se sont étoffés jusqu’à devenir une enseigne connue et reconnue dans chacun des pays. Ils proposent tous les deux des jouets de leur propre conception en plus de certaines marques. Peut-être, est-ce pourquoi Happyland n’est vendu que par Oxybul en France ? Mes recherches ne me le disent pas.

Ticket s’il vous plait !

Il est donc facile de dénicher ces jouets chez Oxybul. Malgré tout, ils ne vendent que quelques produits de la gamme ce qui laisse peu de choix. Par curiosité, je vous laisse aller voir le site de Early Learning Center qui propose une gamme assez étendue et alléchante. Malheureusement (ou heureusement pour mon espace et mon porte-monnaie), ils ne livrent pas en dehors de la Grande-Bretagne.

Un design so british !

Alors forcément, pour une fan de l’Angleterre comme moi, le coup de cœur était facile… Le bus rouge en particulier donne le ton. La petite moustache du grand-père, la grand-mère avec lunettes et chapeau, le jeune contrôleur aux cheveux flamboyants, la jeune fille indienne… tout ça sent bon le thé, les nappes à fleurs et les scones tout chauds ! Happyland a d’ailleurs proposé des produits spéciaux comme la famille royale ou encore la reine et son garde royal, trouvables encore en occasion pour les british addict !

« Next stop : Trafalgar square ! »

Mais ces jouets ne sont pas seulement un hymne à la clotted cream et au tissu Liberty ! Leur design tout rond et leurs couleurs vives sont très agréables à voir et à manipuler. Ils ressemblent assez à la gamme des Little People de chez VTech. Les formes sont simples, faciles à appréhender et sans trop de détails. Les personnages sont tous uniques avec des caractéristiques propres qui correspondent à leur rôle dans le jeu. Les personnages enfants sont légèrement plus petits que les adultes. Pour la plupart, les couleurs restent unisexes, mais certains produits sont tout de même très genrés côté fille, avec beaucoup de rose. Néanmoins, la grande majorité des jouets de la gamme ne fait pas de distinction fille/garçon. Et puis, même rose, cela peut plaire à tout le monde. Grand Lutin a toujours adoré le carrosse avec sa licorne, qu’on a d’ailleurs acheté pour lui !

« Pas même une carotte, hors de question que je traîne ce carrosse ! »

Enfin, les jouets Happyland sont solides et de bonne qualité. Le plastique est agréable à toucher avec un petit côté velouté. Il y a peu de pièces ce qui évite de devoir les chercher partout ou qu’elles se perdent. De plus, les bébés peuvent manipuler ces jouets sans risque, car les éléments sont trop gros pour être avalés.

Des jouets rigolos !

Tous ronds, tous mignons, colorés, mais pas seulement ! Ces jouets offrent des petites surprises qui rendent d’autant plus fun l’expérience de jeu. Les boites les plus petites comme le carrosse ou les sets de personnages sont tout en simplicité. Les boites plus conséquentes proposent des petits bonus dont on ne se lasse pas.

Tut-tut !

Premier exemple avec le bus anglais (mon préféré vous l’aurez compris) : il possède deux boutons devant le chauffeur, l’un imitant le son du bus qui démarre et l’autre son klaxon. C’est tout bête, mais ce bonus sonore plait énormément aux lutins. J’apprécie d’ailleurs beaucoup qu’Happyland propose des jouets simples sans plein de bruitages et de lumières. Là, les sons rendent le bus plus vivant et ne cassent pas les oreilles. L’enfant utilisera son imagination pour le reste et le parent est content de ne pas avoir une chanson en boucle dans la tête !

Le jour se lève sur la Happyferme !

Pour la ferme, on retrouve également un bonus sonore. Sur le toit, il y a quatre petits boutons qui font chacun le bruit d’un animal : mouton, cheval, vache ou coq. Rien de sensationnel en soi, sauf que les plus petits adorent (bon là j’avoue s’ils appuient en continu pendant 15 minutes c’est un peu lassant…). Le bateau pirate, quant à lui, ne fait pas de son, mais il offre des manipulations supplémentaires avec une cachette sous la cale et des portes et fenêtres qui s’ouvrent. La coque est aussi montée sur des petites roulettes et les lutins adorent promener le bateau partout grâce à elles. Ce sont de petits bonus tout simples, mais qui plaisent beaucoup aux petits lutins !

« Souquez ferme matelots, le trésor nous attend ! »

Un achat bien rentabilisé

Une chose est sûre, je ne regrette pas d’avoir investi dans les Happyland tout simplement, car ils sont beaucoup utilisés par les lutins. Grand Lutin les a eu quand il était plus petit et Lutinette s’en ai servi ensuite. Mais, ils ont souvent attiré les autres lutins qui venaient à la maison ! Grand Lutin a eu en premier le bateau pirate vers ses 14 mois. Et aujourd’hui à quasi 8 ans, il lui arrive de jouer avec pour accompagner Lutinette dans ses aventures. Voilà une belle espérance de vie pour un jouet !

On va où capitaine ?

Ces jouets sont conseillés à partir de 18 mois ou 2 ans selon les boites. Mais ils peuvent être facilement proposés à des plus jeunes. Il n’y a pas de petites pièces, tout est arrondi et très facile à manipuler. De plus, les jouets sont assez gros. Pour exemple, le bateau pirate fait 33x38cm (hxL) et le bus fait 19x22cm. Les personnages font environ 7cm de haut. Ils sont donc un peu encombrants, mais finalement se rangent assez bien et puis ils sont souvent sortis !

« Terre droit devant mon capitaine ! »

Les lutins aiment bien mélanger les différents univers Happyland, mais ils sont aussi utilisés régulièrement avec d’autres jouets. Le bateau fait souvent voyager des doudous à son bord et le bus transporte à peu près tout ce qui peut rentrer dedans !

Dernier petit plus, les figurines Happyland sont le jouet principal que l’on emporte en voyage pour Lutinette. Ils ne prennent pas de place, ne font pas de bruit, sont solides et l’occupent pendant un bon moment ! Comme nous voyageons la plupart du temps en train, c’est vraiment un sacré bonus !

Mais aussi quelques points négatifs

Eh oui, aucun jouet n’est parfait ! L’un des premiers freins à l’achat de ce jouet reste le prix. Il n’est pas forcément excessif, mais par rapport à un jouet plastique avec peu de pièces, il n’est quand même pas donné. Voilà, pour exemple, les boites que nous possédons et leur prix indicatif :

– Bateau pirate : 40 euros
– Ferme : 35 euros
– Bus anglais : 32 euros
– Famille Happyland : 10 euros

Nous avons aussi un set d’animaux domestiques et le carrosse, mais je ne me souviens plus du prix. Il faut donc quand même un peu de budget pour ces jouets. Par contre, Oxybul fait très souvent des offres et j’ai remarqué, en cherchant les anciennes commandes de nos jouets, que j’ai toujours payé moins cher que ces tarifs.

Petite sortie en famille !

Autre point à souligner, pour moi, toutes les boites de la gamme ne se valent pas. Mais bien sûr, cela dépendra beaucoup des lutins personnels de chacun ! Nous avions un peu plus de choses que ce qui est visible sur les photos. Le train de la photo du dessus allait avec une fête foraine qui contenait 3 manèges qui tournaient. Super sympa sur le principe ! Mais finalement, il était assez difficile d’installer les personnages pour petit Grand Lutin et en plus le mécanisme pour faire tourner le manège s’est vite rongé et abimé. De plus, les manèges ne s’intégraient pas bien dans le jeu, car trop limité pour imaginer librement. Finalement, nous l’avons donné ainsi que quelques personnages qui nous plaisaient moins. Chez nous, le bateau pirate est celui qui est le plus apprécié suivi par le bus anglais.

Le trésor est en sécurité

Enfin, on peut noter deux derniers points. Happyland a eu quelques loupés sur la compatibilité de ses jouets entre eux. Effectivement, certains personnages ne peuvent pas forcément aller dans les emplacements du bus par exemple. La jupe de la princesse est trop large et les pieds des pirates sont un peu trop gros même s’ils rentrent en forçant un peu. C’est peut-être un détail, mais c’est un peu dommage. De plus, la peinture, surtout celle des figurines, a tendance à s’abimer un peu. Elle peut s’enlever à force d’utilisation et aussi laisser des traces sur les grosses pièces comme le bateau ou le bus. En soi, ce n’est pas très grave et ça ne nous dérange pas, mais clairement, à force d’utilisation, ils s’abiment.

Un trésor de jouet !

L’avis de Lutin et Pirouette

Les jouets de la gamme Happyland font partie de ceux que l’on garde depuis que Grand Lutin est petit et dont je n’ai pas franchement envie de me séparer. Ils sont très souvent utilisés, ils plaisent à tout le monde, du plus jeune âge au plus grand ! L’univers tout mignon et tout rond nous a beaucoup séduit et, malgré quelques petits accrocs, ils sont faits pour durer. Alors quand, en plus, on aime l’Angleterre et ses bus rouges à étages, il devient impossible de résister !

Âge recommandé : 18 mois/2ans

Les plus

Univers tout mignon
Un petit air anglais
Bonne qualité et solide
Couleurs vives et gaies
Facile à manipuler
Design simple
Non genré pour la plupart
Pas de lumières et peu de son
Pour les petits et les grands
Sans risque pour les bébés



Les moins

Tout en plastique
Prix un peu élevé sans promo
Peu de choix en France
Peinture qui peut s’abimer

Écrire un commentaire